NEWSLETTERS ARCHIVEES

LA LETTRE D'INFORMATION DE GIVAT HAVIVA

DECEMBRE 2021



L'éditorial de notre Directrice Exécutive


Chers amis,

L'année d'activité a commencé à Givat Haviva, et le campus est rempli d'étudiants, d'enseignants, d'administratifs du campus, de personnes apprenant l'arabe parlé et de visiteurs de la galerie d'art. Le Lycée international (GHIS) a entamé sa quatrième année d'existence en ajoutant une classe de Seconde, ouverte aux Israéliens arabes et juifs, et devenant ainsi un cycle complet de trois ans.

Après presque deux ans dans l'ombre des restrictions dues au CoVid, marqués par une activité irrégulière et majoritairement en ligne, nous pouvons enfin reprendre ensemble des activités éducatives et culturelles, en présentiel. L'année écoulée a également été une année difficile mais stimulante pour les relations judéo-arabes en Israël, avec les événements de mai et la guerre à Gaza, mais en réponse, nous constatons une augmentation impressionnante de l'intérêt des écoles pour nos programmes d'éducation partagés, rencontres binationales ou séminaires. Après deux ans d'incertitude politique et aucun budget gouvernemental clair, maintenant qu'un nouveau budget de l'État et de nouveaux plans gouvernementaux pour l'avancement de la société arabe ont enfin été approuvés, nous espérons travailler à la Knesset et auprès du gouvernement pour accroître son soutien à la société solidaire, l'éducation et les programmes faisant progresser l'égalité pour les citoyens arabes d'Israël.

La crise de violence dans la société arabe, qui a dépassé toutes les bornes et a finalement atteint le cœur du public israélien, pousse le gouvernement israélien à agir. À Givat Haviva, nous élaborons des programmes éducatifs sur la violence et la culture de la médiation, et coopérons avec les Ministères qui nous consultent dans le cadre du programme global de lutte contre la violence.

2022 pourrait bien être un tournant dans les relations judéo-arabes en Israël, précisément après avoir atteint le fond en tant que société en 2021. L'esprit de changement politique et social, le fait que pour la première fois un parti arabe fasse partie de la coalition gouvernementale , et le fait que la société israélienne ait en grande partie réussi à surmonter les événements de mai et à retourner travailler et vivre ensemble dans un espace commun, nous donne à tous l'espoir de poursuivre le vaste travail qu'il nous reste encore afin de bâtir une société égalitaire, juste et plus sûre pour nous tous.

Michal Sella
Le 25 octobre, Givat Haviva a organisé une discussion sur la lutte contre la criminalité dans la société arabe, avec le directeur général du ministère de l'Intérieur Tomer Lotan et son staff, des représentants du monde universitaire et des militants d’organisations de la société civile. La réunion a eu lieu à l'initiative de M. Lotan, suite à l'approbation du plan d'urgence du gouvernement pour lutter contre la criminalité et la violence dans la société arabe. C'est le début d'un dialogue direct entre la direction du ministère et les organisations qui œuvrent depuis des années pour éradiquer ce fléau.

La discussion a soulevé des questions de fond et des critiques concrètes concernant certaines parties du plan du gouvernement, la gestion de la criminalité par la police et la crise de confiance qui caractérise les relations avec la société arabe. Les participants ont souligné le grave problème des jeunes Arabes qui n'ont aucune perspective d'éducation ou d'emploi, un problème primordial qui place potentiellement la moitié des jeunes Arabes sous l'influence du crime. Traiter ce problème est essentiel pour lutter contre la violence et la criminalité en général.
 
Nous apprécions grandement la volonté du ministère de parler aux éléments civils et communautaires de la société arabe, et nous œuvrerons à créer des points de rencontre et un dialogue direct entre les représentants de la société arabe et les représentants du gouvernement dans le domaine brûlant et important de la lutte contre le crime et la violence.
Le 4 novembre 2021, la Directrice exécutive de Givat Haviva, Michal Sella, s’est rendue dans le Land allemand de Rhénanie-Palatinat, qui soutient depuis de nombreuses années Givat Haviva et les activités visant à renforcer la démocratie israélienne. Au cours de la visite, elle a rencontré la Première ministre de Rhénanie-Palatinat, Malo Dreyer, et l'a remerciée pour son amitié personnelle de longue date avec Givat Haviva et la contribution vitale du Land à la construction d'une société solidaire et égalitaire en Israël.
 
Lors d'une réunion avec le Ministre de l'Éducation du Land, des projets ont été lancés pour des délégations d'enseignants en 2022 sur le thème de l'éducation à une société solidaire. Michal a présenté l'activité de Givat Haviva à la commission parlementaire de l'éducation et a remercié les législateurs pour leur soutien de nombreuses années. Elle a également rencontré le Président du Parlement, qui a renouvelé son attachement à Givat Haviva.
 
Lors de la réunion, nous avons échangé des idées sur les défis de la politique éducative actuelle et future en Israël et en Rhénanie-Palatinat. « Givat Haviva vit les valeurs de démocratie, de diversité et de tolérance de manière exemplaire », a déclaré le Président. « Les rencontres entre jeunes juifs et arabes servent à briser les stéréotypes mutuels à un stade précoce et à promouvoir un discours de paix et d'égalité.
 
Givat Haviva développe une variété passionnante de nouveaux programmes de société solidaire, dont certains sont déjà en cours et d’autres devraient être lancés dans les prochains mois, en attendant le financement. Voici un échantillon de nos nouveaux programmes :

Nouveaux programmes en cours :
Rencontres de jeunes en mode hybride 
Le CoVid ayant empêché la tenue de rencontres en face-à-face, Givat Haviva a développé un format virtuel pour les réunions de jeunes. D'un coût inférieur et nécessitant moins de logistique, ces rencontres sont plus accessibles, cependant les rencontres en face à face entre jeunes juifs et arabes ont un impact émotionnel irremplaçable et doivent être préservées autant que possible. Pour combiner les avantages des deux approches, Givat Haviva lance un programme de réunions hybrides, avec des premières réunions en ligne, et  se terminant par une vraie rencontre sur place sur le campus de Givat Haviva.
Formation à la médiation pour responsables d’éducation
Les directeurs d’école et les assistants sociaux sont appelés à agir dans des environnements hétérogènes et complexes, où groupes religieux, nationaux, politiques, de genre et socio-économiques de toute nature se rencontrent, pour résoudre les conflits, inculquer une culture scolaire bienveillante et transmettre aux élèves les valeurs d'une société solidaire. La difficulté augmente lorsque les activités scolaires incluent des Juifs et des Arabes, qu'ils soient étudiants ou enseignants, dans des activités extérieures ou en tant que professeurs permanents ou temporaires. Dans de telles situations, les responsables sont rarement suffisamment préparés pour faire face aux problèmes qui peuvent survenir.

Ce programme-pilote offre une formation à la médiation et à la résolution des conflits pour les directeurs, les directeurs adjoints et les assistants sociaux des écoles qui incluent dans le même établissement des professeurs issus des communautés juive et arabe, avec des corps étudiants mixtes et/ou qui organisent (ou sont intéressées à organiser) des activités sociales conjointes pour les deux communautés.

Les participants assistent à un cours de médiation élaboré et dispensé conjointement par les enseignants rattachés à la Faculté de Droit de l'Université Bar Ilan. Le cursus de 60 heures, reconnu par le Comité Gadot  (centre d'évaluation des politiques publiques), délivre une certification de médiateur, avec un contenu adapté aux communautés scolaires et aux enjeux des rencontres délicates du point de vue idéologique et national.
Hébreu +
S'appuyant sur des années d'expérience en apprentissage de la langue hébraïque, Givat Haviva a lancé une formation pilote de 30 heures pour enseignants, portant spécifiquement sur l'hébreu seconde langue . Cette formation, organisée en partenariat avec Joint Israël et le Ministère de l'Économie et de l'Industrie, initie les enseignants juifs et arabes à un programme ciblant l'employabilité et aboutit à une certification pour enseigner l'hébreu seconde langue dans les services d'emploi. Le cursus est reconnu en tant que crédit de formation continue pour les professeurs.
Mumken: Arabe pour l’accès à l’emploi
En coopération avec Joint Israël, Givat Haviva dispense une formation de base en arabe parlé  pour professionnels des ressources humaines, dirigeants, conseils en développement de carrière et à autres en contact avec la population arabe d'Israël. Le cours est conçu pour leur permettre de mieux répondre aux besoins des demandeurs d’emploi et des employés, de pouvoir les mettre à l’aise et de mieux percevoir leurs forces, et de en fin de compte, promouvoir l’emploi arabe et l’intégration par le travail.
Programmes dont le lancement est prévu en 2022

Artistes juifs et arabes en résidence
Les jeunes diplômés des principales écoles d'art israéliennes ont de grandes difficultés à passer du statut d'étudiant à celui d'artiste actif. Le Centre d'Art de Givat Haviva propose de répondre à ce besoin avec une résidence de 3 mois pour ces jeunes afin de fournir des outils et une compréhension de la façon d'être un artiste qui ne sont pas enseignés en écoles d'art, mais qui sont essentiels à leur permettre de poursuivre leur carrière après l'obtention du diplôme.

Il s'agit notamment de traiter des réalités économiques et des aspects pratiques des métiers artistiques, y compris la soumission de projets, les bourses, les portfolios, les contacts avec les galeries et la participation à des projets de groupe.

Le programme Artistes en résidence créera une plate-forme de coopération reliant différents domaines et institutions qui sont généralement séparés, ainsi que de jeunes artistes des communautés juive et arabe.

Le programme comprendra également une série d'initiatives pour permettre une rencontre entre l'art et la société et entre l'artiste et son public. Au cours des prochains mois, Givat Haviva entamera les travaux de rénovation nécessaires à disposer d'un local pour le programme.
Centres de médiation et de dialogue dans les villes arabes
Conformément aux recommandations du Comité des élus arabes d'Israël et du Comité exécutif mis en place par le gouvernement pour lutter contre la violence et la criminalité dans la société arabe, Givat Haviva propose de créer des centres de médiation et de dialogue dans un ensemble pilote de 5 municipalités.

Dans une approche originale, des leaders communautaires respectés seront identifiés et formés pour servir de médiateurs dans les centres mis à disposition, équipés et dotés en personnel par les municipalités. La formation en médiation, dispensée par le programme interdisciplinaire de résolution, gestion et négociation de conflits de l'Université Bar-Ilan, conférera une certification reconnue par le Comité Gadot (centre d'évaluation des politiques publiques).

Les médiateurs mèneront également des activités de sensibilisation du public et d'éducation pour sensibiliser et promouvoir une culture de médiation et de dialogue dans leurs communautés.

Les centres seront soutenus pendant l'année de mise en place et de formation et les 2 premières années de fonctionnement suivantes un comité directeur comprenant des experts en médiation de premier plan, les chefs des municipalités participantes, divers représentants de la société arabe (en veillant à ce que les préoccupations des femmes et des jeunes soient prises en compte en compte) et le personnel du programme professionnel de Givat Haviva.
Échange d’enseignants entre communautés
Etant donné l'absence d'un système éducatif intégré en Israël, ce programme vise à envoyer des enseignants juifs et arabes dans les écoles de l'autre. Des écoles juives et arabes géographiquement proches et de recrutement similaire seront jumelées et échangeront des professeurs d'anglais, d'éducation physique et d'art pendant un semestre.

Une formation sera dispensée aux enseignants participant à l'échange, au corps professoral et aux élèves de l'école d'accueil. Un enseignant mentor sera désigné pour accompagner et être le point de contact pour l'enseignant visiteur de l'école d'accueil, afin de permettre à toutes les personnes impliquées de tirer le meilleur parti de l'échange.

Le Ministère de l'Éducation soutient ce programme et reconnaît Givat Haviva comme un partenaire privilégié pour sa mise en œuvre, étant donné ses années d'expérience à placer des enseignants juifs d'hébreu parlé dans les écoles arabes.

La nature temporaire des échanges est conçue pour attirer des écoles plus largement que dans le groupe qui serait habituellement volontaire pour un tel programme, et le jumelage d'écoles est destiné à générer des liens et à déclencher d'autres activités impliquant les deux écoles.

Le Ministère de l'Éducation financera les heures d'enseignement, qui représentent l'essentiel du coût du programme, tandis que Givat Haviva sera en charge de toutes les formations complémentaires.
Juste représentation dans la fonction publique
Les citoyens arabes, qui représentent plus de 22 % de la population israélienne, ne représentent que 12,2 % des employés de la fonction publique, principalement dans le secteur de la santé. Cela ne laisse que 7,7 % dans tous les autres domaines, dont seulement 3,2 % de cadres. Il existe un large consensus sur la nécessité d'une représentation proportionnelle pour tous les secteurs de la population, partagée par la Commission de la fonction publique. Il permettrait aux institutions publiques de comprendre les besoins de la société arabe et d'y apporter une réponse appropriée, d'améliorer la situation de l'emploi dans la société arabe, de renforcer la confiance entre citoyens arabes et État, de légitimer aux yeux de la public juif la participation arabe aux processus de décision , et contribuer à l'intégration par le travail. Givat Haviva propose un programme d'intervention dans trois domaines critiques : (1) localiser et renforcer les candidats arabes potentiels à l'intégration dans la fonction publique dans les domaines en demande ; (2) fournir une formation aux employés arabes déjà en fonction, et présentant un potentiel de promotion ; (3) former des cadres pour soutenir et tutorer les employés arabes débutants, et promouvoir des attitudes de tolérance culturelle sur le lieu de travail. L'objectif du programme est d'améliorer les chances d'une intégration réussie dans la fonction publique et d'avancement vers des postes de direction pour les fonctionnaires arabes, et en particulier les femmes.

Programmes en cours

Formation des enseignants à la société solidaire
Conformément aux instructions gouvernementales et aux recommandations formulées dans sa Feuille de Route vers une société solidaire, Givat Haviva dispense une formation sur la société solidaire aux enseignants juifs et arabes. Elle vise à déclencher un processus de mise en réseau et de transformation pour les enseignants eux-mêmes, tout en leur donnant les compétences utiles pour guider leurs élèves à travers les sujets difficiles de l’identité et des rencontres transcendant les frontières ethniques. 
Enrichissement en langue hébraïque (Safa M’shutefet)
En 2014, Givat Haviva a commencé à détacher des enseignants juifs dans les écoles arabes pour y enseigner l’hébreu parlé, et y apparaître comme des représentants de bonne volonté de la société juive. A partir de 2020, le Ministère de l’Éducation a salué le succès du programme et accru son soutien, le reprenant en direct, tout en reconnaissant Givat Haviva comme le partenaire privilégié pour en assumer la responsabilité pédagogique, fournir aux enseignants un soutien professionnel et évaluer le programme. 
Bara’em Hi-Tech 
Le programme Bara’em Hi-Tech de Givat Haviva (NdT : bien connu des Amis français de Givat Haviva puisque nous le soutenons depuis sa création avec les Bourses Danielle Haddaddonne aux lycéens arabes prometteurs, dont beaucoup sont issus de milieux défavorisés, la possibilité d’étudier l’ingénierie et la technologie informatique, et d’obtenir des crédits pour une Licence en informatique alors qu'ils terminent le lycée. 
Rencontres de jeunes sur deux jours 
Givat Haviva reste le leader des rencontres judéo-arabes de jeunes, qui rassemblent des groupes venus d’écoles arabes et juives pour deux jours de rencontres intensives et encadrées pour les élèves et les éducateurs qui les accompagnent.  
À travers les yeux des autres
Depuis plus de 20 ans, Givat Haviva propose "Through Others' Eyes", réunissant un groupe de jeunes arabes et juifs de la région pendant une année au cours duquel ils apprennent à se connaître les uns les autres, en utilisant la photographie comme véhicule pour explorer et exprimer les réalités complexes qu’ils découvrent.  
Les Enfants enseignent aux Enfants (Yami)
(NdT : Programme soutenu par les Amis français de Givat Haviva)
Yami, qui a débuté en 1987 et a vu passer plus de 30 000 élèves, est un programme de jumelage qui permet de faire se rencontrer sur deux années scolaires les élèves de couples de collèges arabes et juifs et leurs enseignants, et leur donne des outils pour promouvoir le respect et la compréhension mutuelle. 
Études de langue et civilisation arabe
L’Institut d’études arabes, créé dans le cadre du Centre judéo-arabe pour la paix à Givat Haviva en 1963, est le plus ancien et le plus expérimenté du pays. Alors que la langue arabe est de toute évidence un élément central de l'environnement israélien, de nombreuses écoles ne l’enseignent pas, et d'autres se concentrent sur l’arabe littéraire, ce qui n’est pas utile dans la vie quotidienne. 
Galerie d’art 
Le 16 octobre 2021, une exposition personnelle d’Aisha Arar a ouvert ses portes à la Galerie d'Art. L’exposition présentera des peintures, des dessins, des vidéos, des performances et des textes visuels. Aisha, une jeune et talentueuse artiste arabe, est diplômée du Jaljulia Art College. Il s’agit de sa première exposition personnelle en Israël.  
Le Lycée international (GHIS)
(NdT : Programme soutenu par les Amis français de Givat Haviva)
Le Lycée international de Givat Haviva en est à sa quatrième année de fonctionnement.  A cette rentrée s'est ouverte une classe de Seconde comprenant 25 élèves arabes et juifs israéliens, qui s'ajoutent aux cent élèves de Première et Terminale venant d’Israël et du monde entier, dont certains sont francophones lire la suite (en anglais)...








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 LA LETTRE D'INFORMATION DE GIVAT HAVIVA - FEVRIER 2021


NDT : les textes au bout des liens hypertexte sont en traduction automatique et n'ont pas été relus


 Editorial du Directeur exécutif Yaniv Sagee 

Chers amis et partenaires,

Cela fait un an que l'épidémie de CoVid-19 a éclaté et changé la vie dans le monde entier. Une année troublante, au cours de laquelle nous avons dû procéder à de nombreux ajustements pour garantir notre capacité à agir conformément à notre mission de construction d'une société solidaire et égalitaire.

L'équipe de Givat Haviva a beaucoup travaillé pour maintenir notre capacité d'action, pour adapter les plans à ce qui peut être réalisé dans des conditions de distanciation sociale, et pour créer de nouveaux contenus qui correspondent à cette nouvelle réalité. Je suis heureux de vous écrire que nous avons pu mener tous nos programmes en 2020 et que malgré la baisse de nos ressources, et dans une large mesure avec votre aide, nous avons pu terminer l'année avec un budget équilibré.

L'année 2021 a commencé avec notre pays en confinement ; beaucoup de nos salariés télé-travaillent depuis leur domicile et nos programmes fonctionnent presque entièrement. A cette occasion, je voudrais également vous informer d'un certain nombre d'autres développements à Givat Haviva. En novembre, Imran Kinana a rejoint notre équipe en tant que nouveau directeur du Centre judéo-arabe pour la paix, le centre en charge de nos grands programmes. Imran est de Yafa an-Naseriyye et il vient à Givat Haviva après six mois de gestion de la cellule de crise responsable de traiter le CoVid-19 dans la société arabe. C'est un leader bien connu en Israël, qui a exercé deux mandats à la tête de sa municipalité. Sous la nouvelle direction d'Imran, le Centre judéo-arabe pour la paix a commencé à développer de nouveaux plans et de nouvelles directions d'action, dont nous rendrons compte lorsqu'ils seront prêts.

Un autre développement, temporaire à ce stade, est la décision de Mohammad Darawshe, Directeur du Centre pour une Société égaliatire et solidaire, de se présenter aux élections à la Knesset à la tête du parti Ma'an, qu'il a fondé. Conformément à nos obligations légales, Mohammad sera en congé jusqu'à l'élection. Et enfin, je suis heureux d'annoncer ici qu'après avoir terminé le mandat maximum en tant que directeur exécutif de Givat Haviva, conformément aux règlements de l'organisation, je terminerai ma mission à la fin du mois de mars et transférerai la direction à Michal SellaVous pouvez voir ci-dessous le communiqué de notre maison-mère Havatzelet sur le choix de Michal.

Il est trop tôt pour le mot de la fin, car nous avons encore une période de biseau, mais je suis reconnaissant du privilège et de l’opportunité que j’ai eus de diriger Givat Haviva et de l’amener là où elle en est aujourd’hui. Grâce à l'excellente équipe de Givat Haviva et au nouveau leadership, je suis convaincu que nous pouvons espérer un avenir très prometteur pour l'organisation.

Yaniv Sagee,
Directeur exécutif de Givat Haviva

Une lettre du PDG de Havatzelet
Lors de sa réunion du 19 janvier 2021, le conseil d'administration de Havatzelet a approuvé l'élection de Mme Michal Sella en tant que prochaine Directrice exécutive de Givat Haviva, en remplacement de Yaniv Sagee, qui termine son mandat au terme des 8 ans maximum à son poste permis par les statuts de Havatzelet .... en savoir plus ...
Dans les médias
Deux écoles internationales israéliennes forment les futurs leaders
DIANA BLETTER | JERUSALEM POST
Les deux lycées rassemblent des étudiants qui n'auraient jamais l'occasion de se rencontrer, encore moins d'établir des liens profonds et durables.
Lire la suite...
ZOOMER EN DIALOGUE 
DINA KRAFT | HADASSAH
 Les coordonnateurs des Programmes de rencontre de jeunes, Hiba Younes-Zaid et Hadass Hassidim parlent en podcast  de la conduite en virtuel de ces  programmes  ... lire la suite ...
TEDTALK avec Yaniv Sagee
Le directeur exécutif de Givat Haviva, Yaniv Sagee, a présenté en 15 minutes le modèle de Givat Haviva pour la construction d'une société solidaire lors de la section « Ted Talk » de la conférence virtuelle de l'Ecole des Experts en décembre.  cliquez ici pour l'enregistrement de la conférence ...
Unité de promotion de l'égalité des sexes
En raison des circonstances actuelles, la conférence annuelle « Women Making Social Change » de Givat Haviva s'est tenue en ligne, le 15 décembre 2020 ... lire la suite ...
La conférence en ligne a traité, entre autres, de l'écart de rémunération entre hommes et femmes 
Lycée international Givat Haviva (GHIS)
Le premier trimestre de l'année scolaire 2020-2021 a été très différent pour tous les membres de la communauté GHIS . Le Ministère de l'Éducation a autorisé l'école à fonctionner comme d'habitude (la plupart des écoles en Israël étaient partiellement ou complètement fermées ou soumises à de sévères restrictions) ; cependant, afin de réduire les contacts et le risque de Covid, quitter le campus n'était presque jamais autorisé .... lire la suite ...
La communauté GHIS célèbre "HanuChristmas" en allumant des bougies, en préparant des beignets, en décorant un sapin, en chantant et faisant la fête
Egalité et émancipation
Enrichissement en langue hébraïque
Le Ministère de l'Éducation a joué un rôle actif sans précédent, en soutenant et en promouvant le programme d'enrichissement en langue hébraïque de Givat Haviva pour les collèges arabes, amenant des enseignants juifs ayant l'hébreu pour langue maternelle dans les écoles arabes, pour y donner des cours hebdomadaires d'hébreu parlé, tout en faisant également office d'ambassadeurs culturels  . ..Lire la suite...
Bara'em Hi-Tech
Alors que nous sommes dans la 6ème année de ce programme, qui offre une formation universitaire en informatique à de jeunes lycéens arabes prometteurs, nous sommes fiers de féliciter nos dix premiers diplômés !
Tous avaient commencé lors de la première année du programme et ont maintenant obtenu leur Licence en informatique.
...Lire la suite...
Éducation
Rencontres de jeunesse
L'année scolaire 2020-2021 a débuté par une promotion intensive du programme de rencontres de jeunes de Givat Haviva (en ligne) vers les écoles. Par ailleurs, nos encadrants ont participé à un séminaire de formation de 3 jours sur les techniques d'animation en ligne, comprenant le renforcement des compétences numériques, un nouveau schéma pour les rencontres, et une simulation pratique pour tous les animateurs de l'équipe ... lire la suite ...
Groupe uni-national d'une rencontre de jeunes - une des rares activités en présentiel pendant le Covid
Les Enfants enseignent aux Enfants
Malgré la difficulté de parvenir à une connaissance et une discussion approfondies lors de réunions en ligne, et d'exécuter le programme sur une plate-forme en ligne - à la fois techniquement et en termes de processus de construction des ateliers - Yami - Les Enfants enseignent aux Enfants a réuni plus de 100 élèves venant de deux collèges juifs et deux collèges arabes ... en savoir plus ...


Communautés solidaires
Arabes et juifs se rencontrent sur le "chemin des voisins"
Les pluies bienvenues qui sont tombées cette année ont transformé le "chemin des voisins" qui réunit Menashe et Baqa-el-Gharbiya en un tapis vert où cyclamens et anémones se distinguent dans toute leur splendeur. Les sentiers sont accessibles à pied et les coins de repos sont propices aux loisirs en famille dans la nature près de chez soi. Lire la suite...
Forum de l'Environnement
Malgré les difficultés à se réunir pendant la pandémie, des mesures importantes ont été prises pour renforcer les liens avec les institutions et les représentants des collectivités locales afin de promouvoir des projets environnementaux ... lire la suite ...
Centre d'Art
À travers les yeux des autres
Nous avons commencé le programme 2020-2021 Through Others 'Eyes avec un nouveau groupe de garçons et de filles dirigé par les professeurs de photographie Jinan Halabi et Dana Friedlander et les co-instructeurs Tav Sagee (coordinateur du programme et co-instructeur) et Yara Biadsa (diplômée du programme et co -instructeur). Le thème en est Ombre et Lumière. Lire la suite...
Centre d'art collaboratif de Givat Haviva
L'école de céramique du Centre d'Art collaboratif de Givat Haviva ainsi que d'autres cours sont restés actifs jusqu'au confinement actuel, et il est prévu de reprendre les activités lorsque les restrictions seront levées. Pendant ce temps, le développement et la planification se poursuivent dans de nombreux domaines, y compris deux initiatives nouvelles : · Seeing Anew et un programme en résidence conjoint ... en savoir plus ...
Institut d'études arabes
Le programme de cours de langue arabe parlée (en ligne), qui a commencé lors du premier confinement lié au CoVid-19 se poursuit, au moyen de la plate-forme en ligne qui permet la constitution de classes homogènes avec des étudiants de tout le pays, pour un enseignement ludique et efficace .... lire la suite ...


LA LETTRE D'INFORMATION 

DE GIVAT HAVIVA - SEPTEMBRE 2020


NDT : les textes au bout des liens hypertexte sont en traduction automatique et n'ont pas été relus

Chers amis et partenaires,

A Rosh Hashanah, nous avons coutume de prononcer les mots suivants : 
"Que la vieille année parte avec ses malédictions ; que la nouvelle année arrive avec ses bénédictions".
L’année passée a été difficile : une pandémie mortelle, la division, les conflits, la distanciation sociale et la séparation.
Pourtant, notre mission est tout le contraire : connecter et relier les gens et les sociétés.
En ce Nouvel An, nous voulons garder confiance dans notre action, et adresser cette prière :
Puissions-nous avoir une année plus facile,
Une année qui nous accueille et nous tienne doucement dans ses bras.
Puissions-nous être tolérants et accepter des opinions différentes des nôtres,
Puissions-nous nous réjouir de ce que nous avons et de ce que nous sommes,
Puissions-nous continuer à penser ensemble, à créer et à imaginer,
Et puissions-nous prendre soin de nous tous, afin que chacun soit bien et soit heureux.
Alors que nous avons parfois l’impression que nos actions ne sont qu’une goutte d’eau dans l’océan,
Il est bon d’être conscient de l’ampleur de ces actions, de leur impact sur le monde.
Ce que nous faisons – individuellement et ensemble en tant que Givat Haviva – façonne la réalité.
Nous avons le privilège de travailler au sein d’une organisation qui a cette mission :
Faire du bien, responsabiliser les gens, et construire la société,
Ensemble, bâtir un partenariat et susciter l’amour.
Nous allons travailler à faire de cette année une Bonne Année !

Nous vous souhaitons à tous une Bonne Année et bonne santé !
Yaniv Sagee
Directeur exécutif de Givat Haviva 

L' "Institut de langue arabe de Givat Haviva" est heureux d’annoncer l’ouverture d’un cours d’arabe parlé pour anglophones !
 
Nous commençons avec un petit groupe pilote spécialement pour les Amis de Givat Haviva.

Qu’allez-vous apprendre?
Niveau débutant en arabe parlé, aucune connaissance préalable requise.
Comment allez-vous apprendre?
En dix cours de zoom d’une heure, plus un Logiciel d'application.
Quand?
Les dimanches et mercredis, à 18h00 heure de Paris, 19h00 en Israël
Du 1er novembre au 2 décembre 2020 
Combien ça coûte?
170 $ pour l’inscription complète au cours seulement 
Pour vous inscrire, cliquez ici
Si vous avez des questions, veuillez contacter Adi à  arabic2@givathaviva.org.il
L'ouverture du cours est conditionnée à un nombre suffisant d'inscriptions.

Engagement dans la vie publique

Représentation arabe dans le secteur public
Face à la toujours trop faible représentation de la population arabe dans le secteur public, l’Institut israélien pour la démocratie (IDI) a organisé le 8 juillet, en collaboration avec Givat Haviva, une conférence spéciale  qui portait sur l’importance de représenter les Arabes dans les ministères, les entreprises gouvernementales et les municipalités, ainsi que sur les opportunités et les difficultés. La discussion, à laquelle ont participé des hauts responsables politiques et des experts, certains au siège de l’IDI et d’autres via Zoom, a été retransmise en direct par l’IDI et Givat Haviva, afin de faciliter la participation du public malgré les restrictions du Covid-19.

La conférence a marqué le vingtième anniversaire de deux importants amendements à la Loi sur la fonction publique et à la Loi sur les sociétés d'état, qui exigeaient une représentation adéquate de la population arabe dans tous les grades et professions, dans tous les ministères et unités de service public, et dans les conseils d’administration des entreprises publiques. Pour consulter les panneaux enregistrés et le résumé de la conférence (en hébreu), veuillez visiter la page de la conférence

« Hôtel Corona » chez Givat Haviva
En réponse à une demande des maires des municipalités du Wadi Ara, Givat Haviva a réservé une partie du campus et de ses logements pour fournir un refuge de quarantaine aux personnes de la région ayant testé positif au Covid -19, mais  sans symptômes, bien que contagieuses, pour leur permettre de s’isoler de leurs familles et de les garder en sécurité. Il est exploité par le "Home Front Command", et garantit un isolement complet des autres activités sur le campus, tout en fournissant un service indispensable à la région. L’"hôtel" a une capacité de 120 personnes, fournissant repas, accès aux services médicaux si besoin, et des coins fauteuils et espaces de loisirs à l’extérieur. Givat Haviva vise de cette façon à contribuer à minimiser la propagation du virus dans la région.

Webinaires
En ces temps où les voyages ne sont pas possibles, les dirigeants de Givat Haviva ont choisi de communiquer et de garder nos amis et sympathisants du monde entier en contact avec ce qui se passe en Israël, en particulier en ce qui concerne notre institution. Mohammad Darawshe, directeur de l’Egalité et de la Société solidaire, a tenu en juillet et août des webinaires sur les plans d’annexion de territoires par Israël et la marginalisation des politiciens arabes israéliens. Le 14 septembre, le Directeur exécutif Yaniv Sagee et Mohammad Darawshe ont accueilli le rabbin Donniel Hartmann, président de l’Institut Shalom Hartmann à Jérusalem, sur le thème « Les valeurs de judéité et d’égalité peuvent-elles coexister en Israël ? » L’enregistrement du webinaire, en anglais, peut être consulté Ici. (Notez que les commentaires d’introduction de Yaniv n’ont pas été enregistrés, de sorte que le webinaire commence directement avec l'exposé du rabbin Hartmann).

Le 23 août, GH se joint aux manifestations contre la culture du viol et les violences envers les femmes

Égalité des sexes et émancipation des femmes
Le 8 septembre, Anhar Masarwa, Directrice du Département pour l’avancement de l’égalité des sexes, a assisté à une réunion du Conseil d’administration de l’Association des défenseurs de la promotion de la femme et de l’égalité des sexes avec le président du Comité pour la promotion de la femme à la Knesset, le député Oded Forer.
Le 12 août, Givat Haviva a accueilli la Marche de protestation des mères arabes en route de Haïfa à la Knesset. Les femmes et leurs soutiens protestaient contre la violence au sein des communautés arabes et sa faible répression. Les manifestant(e)s ont parlé de criminalité et de violence envers les femmes dans la population arabe, et exigé l’éradication des organisations criminelles de la société arabe.
Lycée international de Givat Haviva
Le GHIS s’est félicité du début des cours et a vivement souhaité retourner à la routine scolaire et à la vie en commun, qui a longtemps été mise entre parenthèses du fait des directives Covid-19 de l’année dernière. Une centaine d’élèves de Première  (les nouveaux) et de Terminale (les Première de l'an dernier) se lancent maintenant dans l'aventure GHIS.
Pendant les mois d’été, le personnel de l’école a déployé beaucoup d’efforts pour obtenir les permis nécessaires à l’entrée des élèves étrangers en Israël et à leur arrivée à l’école. Les étudiants internationaux ont commencé à arriver en août pour deux semaines de quarantaine, et les étudiants locaux sont arrivés à la fin de l’été. L’école et les dortoirs ont ouvert en conformité avec les lignes directrices des ministères de la Santé et de l’Éducation.
Le fonctionnement des études pendant cette période est complexe, mais les professeurs travaille d’arrache-pied, en collaboration avec les représentants étudiants, pour trouver des façons créatives d’offrir des cours en présentiel et en ligne afin de maintenir la haute qualité de l’enseignement, tout en protégeant la santé des étudiants. Parallèlement à leurs études, les étudiants mènent une vie sociale adaptée aux circonstances. La division en petites unités d'habitation permet l’existence d’activités sociales, en utilisant les espaces ouverts et sûrs du campus, ce qui constitue un grand avantage.
Pendant les Fêtes, les élèves israéliens ont choisi de rester ensemble avec les autres à Givat Haviva, afin de créer et approfondir les liens de communauté. Ils démontrent ainsi leur empathie avec les difficultés des étudiants étrangers, et leur engagement pour garantir l'environnement sanitaire de l’école.
L’équipe du GHIS et les étudiants souhaitent à tous une Bonne Année, une année de santé, d’innovation et de croissance dans la complexité du monde.
Égalité/émancipation
Enrichissement en hébreu
La formation de formateurs avec la distanciation sociale et par groupes réduits

Cette année, le programme participera au nouveau projet pilote du ministère de l’Éducation pour l’enseignement de l’hébreu parlé dans les écoles arabes, qui sera appelé « Une langue commune ». Le projet comprendra des méthodes d’enseignement innovantes basées sur le modèle bien connu de l'ulpan pour l'enseignement de l’hébreu aux nouveaux immigrants. L’enseignement sera ainsi plus personnalisé et se fera en petits groupes.
Pendant l’été, le personnel du programme s’est attelé à préparer la nouvelle année scolaire, en travaillant avec le ministère de l’Éducation pour recruter et former les enseignants, et veiller à ce qu’ils soient affectés dans les écoles. En préparation de cette nouvelle approche, les enseignants du programme ont suivi trois jours de formation intensive et spécialisée à Givat Haviva, portant sur les questions multiculturelles, l’enseignement par l'expérience, etc. Comme on peut le voir sur la photo, la formation a été dispensée par groupes de dix, bien séparés entre eux, conformément aux directives du ministère de la Santé.
 
Le témoignage de Guy Meshaul, professeur d'hébreu détaché dans un collège arabe : "Sur la photo c'est moi et Wissal, la coordonnatrice de l’enseignement de l’Hébreu du collège où j’enseigne via Zoom à une nouvelle classe en style ulpan. Jusqu’à présent, j’ai fait deux cours, qui se sont bien passés et ont fonctionné de façon fluide. Les sujets sont intéressants et les séances en classe sont bonnes. La plupart des cours sont tout à fait compatibles avec Zoom. Ce n’est pas comme une classe en face-à-face, mais le contenu est plutôt bien adapté à la plate-forme virtuelle parce que tout est construit en mode présentations".
Bara’em Hi-Tech
Ce programme, qui donne aux étudiants un cadre universitaire pour acquérir une Licence en informatique, est considéré comme l’un des programmes les plus réussis du pays. Il répond au besoin des jeunes arabes d’étudier et s’intégrer au marché de la haute technologie. À la fin du mois d’octobre, nos tout premiers étudiants obtiendront leur Licence après cinq ans d'efforts !
Le semestre d’été se terminera à la fin du mois d’octobre. Depuis le début de Covid-19, les cours ont été dispensés en ligne. L’année scolaire 2020-21 s'ouvrira début novembre et devrait se poursuivre en ligne. L’inscription pour 2020-2021 est en cours, avec l’objectif d’atteindre deux groupes de nouveaux étudiants (soit 80) .
Éducation
Rencontres de jeunes
La programmation des Rencontres pour la jeunesse est en pleine transition vers un format en ligne. Malgré les défis inhérents à cette rencontre, toujours délicate, entre adolescents à travers la plate-forme Zoom, un certain nombre d’options ont été prises  pour construire des séries de rencontres en ligne que nous pouvons proposer aux écoles. Ce développement a été entrepris par une petite équipe constituée de nos principaux animateurs , qui ont la double expérience de modérer les rencontres et d’offrir du contenu sur des plateformes en ligne. Outre les difficultés que nous anticipions dès le début, nous avons également identifié des opportunités propres aux réunions en ligne, parmi lesquelles atteindre des écoles plus éloignées qui n’ont jamais participé au programme , initier un programme de réunions sur une plus longue période, et permettre aux élèves de se rencontrer malgré les restrictions du Covid-19. En septembre, nous formerons les animateurs à dispenser le programme via Zoom et maîtriser de nouvelles compétences pour cette année inhabituelle qui se fera en ligne . Nous assurons également la formation d’enseignants pour les écoles arabes et juives afin de pratiquer ensemble la modération des réunions et d’apprendre à se connaître pour qu'ensuite ils puissent diriger des réunions mixtes d’étudiants (juifs et arabes). Notre objectif est, par l’éducation de la jeune génération, de créer une société solidaire, plus égalitaire et plus consciente, en reconnaissant la diversité des groupes et la nécessité d’éliminer entre eux les barrières et les peurs.
 
Les Enfants enseignent aux Enfants - Yami
La propagation du Covid-19 et l’incertitude quant à la rentrée scolaire ont soulevé des préoccupations au sujet du programme. Depuis la mi-juin, nous avons rencontré les équipes qui pilotent les paires de classes, pour réfléchir et préparer une stratégie d’apprentissage à distance. Le programme devra changer et s’adapte aux réunions virtuelles. La réponse des écoles qui se sont engagées à poursuivre le programme est plus positive que ce à quoi nous nous attendions, et le programme continuera bien de fonctionner cette année avec toujours neuf paires de classes.
En août, nous avons tenu la première séance de formation d’une série à l’intention des animateurs de Yami, dans le but d’adapter le programme aux exigences actuelles. Elèves et instructeurs attendent avec impatience le début de l’année scolaire et du programme.

Cœur à cœur
Malgré l'exigence de distanciation sociale et les restrictions qui vont avec, « Heart to Heart - Canada » a décidé d’organiser un camp d’été virtuel d’une semaine pour les diplômés des délégations canadiennes. Le programme comprenait des activités en groupe, des jeux-questionnaires et des devoirs par équipes de deux, sur des questions de société, pour identifier les problèmes et produire des réponses. Le groupe s’est focalisé sur la transmission de compétences personnelles et collectives, les questions d’actualité et leur lien avec  nos activités. Les activités comprenaient un atelier de négociation en collaboration avec Pathways et un atelier de résolution des conflits pour les jeunes dirigé par Samira Assi, Coordonnatrice du projet.
 
Communautés solidaires - Forums régionaux
Le Forum régional des entreprises a travaillé pour accompagner et conseiller les entreprises de la société arabe dans la crise actuelle. Après la mise sur pied d’un pool de consultants et d'un processus de mentorat, le forum se consacrera à d’autres objectifs communautaires et sociaux. Un processus a également été formalisé pour définir et solidifier les liens du Forum avec Givat Haviva.
Le Forum sur l’environnement poursuit le renforcement des collaborations communautaires dans l'environnement, dans le cadre du programme national du JNF (Keren Kayemet LeIsrael) et en collaboration avec les autorités de Wadi Ara et d’Al Sha’aroui. Malgré la crise du Covid-19, les contacts se poursuivent avec l’Unité de protection de l’environnement d’Umm Al-Fahm pour promouvoir des programmes de sensibilisation sur le terrain.
Institut d’études de langue arabe
Le programme de cours d’arabe parlé en ligne qui a commencé lors du premier confinement Covid-19 se poursuit, grâce à la plate-forme en ligne qui permet la constitution de classes homogènes avec des étudiants situés partout dans le pays et un enseignement ludique et efficace. Malgré la brièveté du délai dû à la mise au chômage technique du personnel, 70 étudiants se sont inscrits et ont assisté aux cours intensifs d’été en arabe sur le campus, conformément aux règlements du ministère de la Santé. Nous espérons que les cours d’automne pourront s’ouvrir en présentiel selon les mêmes critères, mais l’enseignement à distance continuera également de proposer l’arabe parlé à l’échelle nationale, en s’adressant à la fois aux groupes professionnels avec l'accent sur leur sujet particulier, et au grand public.
Art
À travers les yeux des autres
Le groupe actuel de jeunes du programme "A Travers les Yeux des Autres"  continue de se rencontrer et de travailler à des sujets liés à la société solidaire, tout en préparant des actions conjointes sous la direction des instructeurs Tav Sagee et Yara Biadsa (elle-même diplômée du programme !).
Lors de la dernière réunion du groupe d’adultes, les participants ont reçu leur certificat officiel pour avoir terminé le programme. Nous leur souhaitons du succès et les invitons à l'avenir à rester dans le programme en tant que diplômés et de continuer à considérer le Centre d'Art et Givat Haviva comme leur base d’accueil.
Galerie
Ce mois-ci, nous avons inauguré deux nouvelles expositions :
« Connecting », une exposition de photos collective de nos derniers diplômés d'A Travers les Yeux des Autres, et « Printers », une toute première exposition d’imprimerie par un groupe de diplômés du cours d’impression du Centre d'Art.
Malgré la crise du Covid, nous avons pu terminer l’année artistique dans son intégralité avec seulement deux mois de retard, dont trois marathons d’art complets. Nous travaillons dur pour inaugurer l’année à l’École de céramique et l’École d’Art après les Fêtes, avec environ 180 étudiants. Nous continuons à grandir (+30) et espérons que le Coronavirus ne nous arrêtera pas.
Toujours sous notre toit, le cours d’arts visuels du Lycée international Givat Haviva ouvre une nouvelle année avec des étudiants de Première et de Terminale. Nous souhaitons une bonne année créative et productive à tous nos artistes !





LA LETTRE D'INFORMATION DE GIVAT HAVIVA
Juin 2020

NDT : les textes au bout des liens hypertexte sont en traduction automatique et n'ont pas été relus.

De notre Directeur exécutif Yaniv Sagee

Chers partenaires et amis,
Il y a trois mois, la crise du Coronavirus a éclaté, provoquant des bouleversements majeurs dans le monde, en Israël et à Givat Haviva. Nous avons dû changer tout le fonctionnement de l'organisation et fixer un certain nombre de priorités: assurer la pérennité de l'organisation et éviter un énorme déficit financier; sécuriser le lieu de travail des employés à Givat Haviva et maximiser leurs avantages sociaux; assurer la continuité des activités dans la mesure du possible, dans le contexte; et, enfin, faire de notre mieux dans les conditions difficiles pour répondre à la réalité émergente et à la nécessité de renforcer la société arabe pour empêcher la propagation de la pandémie.
Aujourd'hui, trois mois plus tard, alors qu'Israël revient progressivement à une nouvelle routine, nos décisions de gestion peuvent être considérées comme des succès : certes, économiquement, nous avons perdu 25% de nos revenus d'activité. Mais grâce au chômage technique et aux réductions de salaire que nous avons faites au sein de l'organisation, nous avons pu stabiliser le budget et éviter un déficit paralysant, la plupart de nos salariés ont été mis au chômage technique (beaucoup sont d'ailleurs revenus ces dernières semaines), cependant l'organisation a continué à payer les primes et autres avantages. Ceux qui sont restés ont travaillé plus dur pour des salaires plus bas, car les cadres ont subi une baisse de salaire de 20% et les employés de 10%. Aucun salarié n'a été licencié. Nos équipes de collecte de fonds en Israël et dans le monde ont beaucoup travaillé pour obtenir du soutien et des dons, et ont mené une campagne d'urgence pour nous soutenir.
Le plus important: les activités et la mission de l'organisation n'ont pas été affectées. Le Lycée international de Givat Haviva (GHIS) a  continué de fonctionner tout au long de la période, préservant à la fois la santé des élèves et leurs résultats scolaires. La première classe de l'école a terminé son programme ce mois-ci avec des notes supérieures à la moyenne du réseau mondial du Baccalauréat International. L'équipe dévouée a travaillé 24 heures sur 24, s'adaptant aux directives qui changent fréquemment, offrant un enseignement aux élèves présents et à ceux dispersés dans le monde.  Le programme d'enrichissement en Hébreu  s'est adapté à l'enseignement en ligne et les enseignants ont continué à transmettre l'hébreu parlé aux élèves des collèges à travers Israël.  Le programme Bara'em Hi-Tech  est passé à l'enseignement en ligne et s'est poursuivi sans interruption. Deux programmes régionaux dans nos partenariats et nos communautés se sont poursuivis:  le Forum judéo-arabe des entreprises a  lancé une activité pilote de développement, et un programme d'engagement public a commencé à fonctionner dans quatre municipalités arabes. Le nouveau livre de Givat Haviva,  Partenariat entre les communautés arabe et juive pour la construction d'une société solidaire : le modèle de Givat Haviva , présentant les enseignements tirés du programme des communautés solidaires  de Givat Haviva  , a été présenté lors d'une conférence internationale virtuelle. À l'  Institut d'études de la langue et civilisation arabe, les cours sur le campus se sont interrompus, mais les cours à l'extérieur ont été mis en ligne et suivis dans tout Israël. L'Institut est actuellement de retour et les inscriptions aux cours d'été sur le campus battent leur plein. Le  Centre d'art collaboratif a  été fermé en raison des restrictions à la mi-mars, mais a repris ses activités il y a environ trois semaines lorsque les nouvelles directives le permettaient. Deux programmes pour les étudiants et les enseignants via le Centre d'Art ( A Travers les Yeux des Autres  et  Seeing Anew ) se sont adaptés à l'espace virtuel et sont pleinement opérationnels. La plupart des programmes éducatifs qui fonctionnent en tandem avec les écoles dans le cadre de la co-éducation et de l'éducation informelle dans la société arabe ont été interrompus et nous nous préparons à reprendre leurs activités au début de la nouvelle année scolaire. Le programme  Heart to Heart a  continué de travailler pendant la période avec les diplômés du programme. Enfin, avec des partenaires de la Fondation Ebert et de l'Ambassade des États-Unis, Givat Haviva a lancé et dirigé deux campagnes sur les médias sociaux: premièrement, une campagne en langue arabe sur l'importance de la distanciation sociale pour la société arabe pendant la crise du Coronavirus, et une seconde mettant l'accent sur le Partenariat entre juifs et arabes dans les équipes médicales qui ont combattu le virus.
Cette activité prolifique a été rendue possible par la capacité des responsables de programmes à Givat Haviva à improviser, à s'adapter et à s'organiser. Je remercie tout le monde et attends le retour de tous nos employés et programmes.
Soyez forts et courageux,
Yaniv Sagee,
Directeur Exécutif de Givat Haviva
Campagnes spéciales

Campagne de distanciation sociale pour la société arabe
En mars, avril et mai, nous avons lancé deux campagnes vidéo en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, l'Association Alam et l'Ambassade des États-Unis et avec le soutien des Amis de Givat Haviva en France. Le premier visait à remédier à la situation dans laquelle il était évident que, dans la société arabe au début de la crise du Coronavirus, les explications sur la nécessité d'une distanciation sociale n'atteignaient pas les communautés arabes et qu'aucune précaution n'était prise. Étant donné que les informations officielles officielles en arabe manquaient et que les informations et les tests étaient arrivés dans la société arabe plus tard que dans la société juive, il y avait un besoin brûlant d'explications en langue arabe. Les vidéos et les messages ont utilisé une animation pour montrer les situations sociales courantes dans la société arabe et ont indiquer comment adopter des comportements sociaux sûrs.Un accent particulier a été mis sur les précautions recommandées pendant le Ramadan.
La deuxième campagne présente le travail des diverses équipes médicales impliquées dans les efforts intenses pour contenir le virus et soigner les personnes infectées. Nous avons reconnu que le défi présenté par le coronavirus est une opportunité de renforcer le message sur une société solidaire, nous avons donc parlé avec des professionnels de la santé juifs et arabes impliqués dans la lutte, travaillant ensemble pendant de longues vacations pour soigner les patients, indépendamment de leur religion et de leur origine. Les commentaires des participants mettent en évidence les valeurs de la société solidaire et leur désir de voir la cohésion qui caractérise les équipes médicales s'étendre à l'ensemble de la société.


Conférence
Le 22 avril, nous avons organisé une conférence internationale célébrant la publication du livre « Partenariat entre les communautés arabe et juive pour la construction d'une société solidaire : le modèle de Givat Haviva  ». La conférence, intitulée Co-construire une société solidaire entre les communautés juives et arabes en Israël: possibilités et défis, devait avoir lieu à l'Université de Haïfa, parrainée par le Programme international d'études sur la paix et les conflits de l'Université de Haïfa, la Fondation Ebert, et Givat Haviva, mais la pandémie a nécessité le passage à une plate-forme virtuelle.
Plus de 150 participants ont assisté à la conférence. D'éminents universitaires israéliens et du monde entier ont pris part à un panel académique, et de hauts représentants de la société civile engagés dans la construction d'une société solidaire en Israël ont constitué une table ronde. L'auteur du livre et conseiller académique de Givat Haviva, le Dr Ran Kuttner, a prononcé le discours d'ouverture, et le directeur exécutif de Givat Haviva, Yaniv Sagee, a animé une discussion de clôture pour conclure la conférence. Les participants ont été unanimes à affirmer que ce livre représente un grand pas en avant dans l'organisation des connaissances et dans le développement de la théorie et de la pratique de la construction d'une société solidaire. Mari Fitzduff, professeur émérite et fondatrice du programme de coexistence à l'Université de Brandeis (États-Unis), qui a prononcé un discours lors de la conférence, a déclaré: "Ceux d'entre nous qui recherchent des idées sur la façon de créer des entreprises à égalité et en partenariat doivent lire ce livre. Au milieu de l'un des conflits les plus troublés au monde, Givat Haviva envisage le `` pourquoi '' et le `` comment '', les défis, les stratégies et l'engagement nécessaires pour créer une société solidaire entre Juifs et Arabes en Israël ... étant donné que notre incapacité à construire des sociétés solidaires est vraiment à l'origine des guerres d'aujourd'hui, ce livre devrait être une source d'inspiration pour d'autres qui sont confrontés à de défis semblables ailleurs dans le monde. "
Vous trouverez des liens vers le livre et tous les conférenciers et panels de conférence <ici> 
Forum des entreprises
Au cours des deux derniers mois, le Forum régional judéo-arabe des entreprises a été très actif, se concentrant sur plusieurs domaines:
  • Développement d'un programme d'aide aux entreprises de la société arabe pendant la crise du Coronavirus. Une équipe du Forum a commencé à identifier les entreprises et à créer des programmes de mentorat.
  • Construire des collaborations avec d'autres organismes concernés impliqués dans le développement et la recherche de la promotion et du soutien aux entreprises dans la société arabe.
  • Une réunion a eu lieu avec un certain nombre de femmes chefs de file du monde des affaires dans la société arabe afin d'élargir le forum à la promotion du progrès économique, social et politique des femmes d'affaires arabes.
  • La page d'accueil du Forum (en hébreu et en arabe uniquement) offrant une assistance aux entreprises de la région vient d'être publiée et peut être consultée ici
GHIS
Le retour à une routine post-CoVid19 nous donne l'occasion de récapituler ces trois derniers mois au GHIS, une période où ont abondé les situations difficiles, face au manque d'informations, aux directives qui ont disloqué l'école, en renvoyant les étudiants israéliens chez eux pour l'apprentissage à distance tandis que les étudiants internationaux restaient sur le campus pour un apprentissage en présentiel, l'obligation d'intensifier le travail pour terminer et soumettre des projets de fin d'études, l'isolement préventif pour garder les étudiants et le personnel en bonne santé, etc etc.
 
Mais avec tous les défis de l'adaptation, cette période a été une expérience et un apprentissage sans précédent. Les diplômés ont réussi leur Baccalauréat et se sont lancés dans leur vie de personnes indépendantes et mûres, de nouvelles amitiés inattendues se sont développées, la communauté GHIS s'est renforcée et rapprochée, malgré l'éloignement physique et la dispersion sur les différents continents. Enfin, nous avons eu la possibilité d'apprécier notre droit à la santé, à être protégé et à faire partie d'une communauté solidaire et unie.
 
Nous souhaitons à nos diplômés de réussir dans leurs nouvelles activités et espérons les rencontrer et les célébrer bientôt sans restrictions ni éloignement social. Pour les élèves de Première qui seront en Terminale l'année prochaine, nous leur souhaitons tout le meilleur pour la fin de l'année scolaire en cours, et plaisir et repos pendant les vacances d'été
 
Le GHIS est actuellement à la recherche de candidatures pour l'année scolaire 2020-2021 auprès d'élèves entrant en Première du monde entier, qui ont l'ambition de devenir des leaders dans l'élaboration de sociétés justes et solidaires !  Plus d'informations ici
Engagement dans la vie publique
Givat Haviva a facilité les processus d'engagement public dans cinq municipalités arabes: Araba, Sakhnin, Umm al-Fahm, Kafr Qasim et Kafr Qara. Ce projet vise à la fois à créer des processus d'engagement public efficaces et transparents au service du renforcement de la démocratie participative et de l'autonomisation, et à renforcer la capacité des municipalités à mener des processus d'engagement public cohérents pour éclairer les décisions locales. Avant et pendant la crise sanitaire, nous avons continué à rencontrer les maires et les conseils municipaux pour expliquer le plan, ses objectifs et ses méthodes. Les chefs des autorités ont donné leur bénédiction au programme et des présidents des comités de pilotage ont été désignés par les hauts responsables municipaux. Les discussions avec les chefs de comité de pilotage seront suivies d'un processus de sélection des membres du comité dans chaque localité. Après cela, nous les accompagnerons à travers un processus de formation et de mise en œuvre, au cours duquel chaque comité choisira un sujet pour son engagement public et le réalisera.
Enrichissement en langue hébraïque
En mars, avec la propagation du coronavirus en Israël, le ministère de l'Éducation a décidé de fermer toutes les écoles du pays. Nos professeurs ont cependant continué à enseigner à leurs élèves avec beaucoup de dévouement, grâce à diverses méthodes d'enseignement à distance telles que Zoom, les jeux en ligne, etc. En dépit de nombreux aller-retours et de fréquents changements dans les directives du gouvernement et des syndicats, ils ont maintenu le programme en vie. Nous avons soutenu les enseignants, fourni une formation et une assistance à l'utilisation des plateformes en ligne et partagé du contenu adapté à ce support. Depuis le 18 mai, tous les enseignants ont repris l'enseignement présentiel dans les écoles du pays.
Sur les photos ci-dessus, des captures d'écran de cours et de formation à distance.
Hi-Tech

Bara'em Hi-Tech offre aux élèves arabes réussissant bien au lycée une formation académique en vue d'obtenir une Licence en informatique. Il répond au besoin de l'étudiant arabe d'avoir un environnement favorable pour apprendre et s'intégrer au marché de la haute technologie et est considéré comme l'un des plus performants dans son domaine.
Cette année scolaire, qui a commencé en octobre, la cinquième du programme, nous avons environ 160 élèves dans toutes les classes.
À la fin du premier semestre, tous nos étudiants de première année ont réussi le cours «Introduction à la programmation orientée objet», créant ainsi un précédent impressionnant. Les restrictions liées au coronavirus sont entrées en vigueur à la pause, et le deuxième trimestre a démarré en pratique après un court délai. Malgré quelques difficultés d'adaptation à l'enseignement en ligne, les élèves vont bien, avec le soutien du coordinateur du programme, que ce soit pour étudier ou rendre leurs devoirs.


Langue et civilisation arabe

Les cours d'arabe parlé délocalisés de l'Institut d'études arabes se sont poursuivis en ligne pendant cette période et, dans le cadre d'un nouveau partenariat stratégique, onze nouveaux cours pour les parents et le personnel des écoles bilingues "Main dans la Main" sont en fonctionnement. Ici, l'utilisation de plateformes en ligne était un avantage, permettant la création de classes homogènes avec des étudiants de tout le pays pour un enseignement ludique et efficace. Au total, 21 cours d'arabe en ligne se sont poursuivis pendant la fermeture. L'activité a commencé à revenir sur le campus le 1er juin, dans les limites des restrictions sanitaires. L'inscription est en cours pour les cours d'été, qui, nous l'espérons, pourront également avoir lieu sur le campus.

Art et Culture
La Galerie de la Paix de Givat Haviva  a une nouvelle page Facebook en anglais: Https://www.facebook.com/TheGhArtGallery/
Cette période a été et est toujours très difficile à tous égards, avec les restrictions de réunion physique et le personnel réduit de la  Centre d'art Collaboratif en raison de congés. Néanmoins, nous avons réussi à convertir certains programmes en formats en ligne et avons continué à les exécuter avec succès:
Le programme A Travers les Yeux des Autres pour les élèves de Première et de Terminale arabes et juifs, utilisant la photographie comme moyen de se connaître et d'explorer ensemble les questions d'identité, de culture et de société solidaire, s'est poursuivi en ligne. Au cours de cette période, le groupe a examiné les problèmes de l'Holocauste, des traumatismes collectifs, de la Fête de l'Indépendance/Nakba et de la crise mondiale de la CoVid-19, au moyen de la photographie bien sûr. Un journal photo intitulé Shared Corona Days a été créé en ligne. Les possibilités d'un programme d'été en Israël, au lieu de l'expérience habituelle d'un camp d'été aux États-Unis, sont actuellement envisagées. Les participants travaillent également à l'exposition, qui s'ouvrira à la Galerie de la Paix de Givat Haviva à la fin de l'été et recrutera les étudiants de l'année prochaine.
La Galerie de la Paix a prolongé l'exposition "Simple to Abstract" mettant en vedette Dani Karavan et Atar Geva, après un mini-vernissage le 14 mars, la veille de la fermeture générale. La galerie a rouvert ses portes le 18 mai. Trois visites pour les groupes et les familles et des activités du samedi pour les enfants inspirées de l'exposition ont été organisées sur réservation,  dirigées par des bénévoles année sabbatique. Un événement culturel et artistique est prévu avant sa fermeture.
Regardez un court métrage sur l'exposition ici
«Seeing Anew» 
Notre nouveau programme partagé de photographie pour enseignants juifs et arabes vient de conclure sa première édition, qui a commencé en présentiel  et s'est terminée en ligne, et nous espérons le développer l'année prochaine.
«Talking Artists» 
10 artistes ont présenté en vidéo leur vision des défis présentés par les circonstances actuelles.
'Amno'er' - des jeunes artistes ont présenté leurs projets en référence à la période du Coronavirus
'Chanter au temps du Coronavirus' - parce que nos oreilles ont besoin d'entendre chanter
 Les cours d'Art et de Céramique ont repris. Les études de céramique et d'imprimerie d'art ont repris dans le respect des dernières directives sanitaires et selon un nouveau calendrier pour les six prochains mois.



LA LETTRE D'INFORMATION DE GIVAT HAVIVA - FÉVRIER 2020


           NDT : les textes au bout des  hyperliens sont en traduction automatique, non relue



De notre Directeur Exécutif: 27/02/2020

Chers amis et partenaires,
L’événement le plus récent a été l’annonce du programme Trump. Un "plan de paix" unilatéral aux dépens du peuple palestinien et avec beaucoup de blessures pour les citoyens arabes d’Israël. J’ai choisi d’assister à la manifestation de masse organisée par le Comité de surveillance de la Société arabe à Baqa al-Gharbia, ville voisine. Je suis allé exprimer mon partenariat et ma solidarité avec le peuple palestinien et avec les citoyens palestiniens d’Israël, qui sont à la fois une partie du peuple palestinien et citoyens avec des droits collectifs et individuels dans notre État à tous, Israël. Certains de mes compatriotes juifs ont choisi de partir à cause des drapeaux palestiniens lors de la manifestation. Je suis resté. Les drapeaux palestiniens ne me dérangent pas : c’est leur drapeau national et cela ne signifie pas qu’ils veulent vivre en Palestine. Le drapeau proclame qu’ils font partie d’une nation qui mérite également le droit à l’autodétermination et un foyer national qui ne soit pas sous occupation. Les manifestants qui sont venus à Baqa sont venus pour protester contre l’affront humiliant à leur peuple, dont la proposition de transfert n’est qu’une composante. Je suis venu leur montrer qu’ils n’étaient pas seuls. Qu’il y a des Juifs qui partagent leur combat. C’est ce qu’on appelle la solidarité et c’est notre devoir.
Je suis venu et je suis resté parce que ce programme me fait aussi mal en tant que Juif et en tant que sioniste. Il contredit la morale juive et laisse présager la destruction du sionisme. Il est vrai que je ne me sentais pas à l’aise avec tous les discours qui ont été entendus, mais - et cette distinction est fondamentale - il s’agissait d’une manifestation palestinienne et non d’une démonstration du partenariat judéo-arabe. J’aimerais que nous soyons plus nombreux à nous sentir à l’aise dans les manifestations palestiniennes avec, et malgré, drapeaux et slogans palestiniens, parce que ce sont nos partenaires dans notre patrie commune, ici en Israël. Pour nous, à Givat Haviva, il n’y a pas d’alternative à une société solidaire et égalitaire dans le pays. Nous considérons le partenariat entre les différentes communautés dans l'égalité comme un avenir désirable. L’État d’Israël ne devrait pas chercher les moyens de transférer ses citoyens arabes ; il devrait au contraire célébrer la richesse culturelle et la contribution économique et sociale de tous dans la société commune des Juifs et des Arabes en Israël. Nous avons déjà diffusé notre réponse au plan Trump, mais plus important encore, notre réponse est dans le travail que nous faisons tous les jours, dans toute l’activité dont vous lirez le compte-rendu dans ce bulletin.
Yaniv Sagee
GIVAT HAVIVA DANS LES MÉDIAS
                                               
Pleurer dans le charbon - l’art féministe de Hannan Abu-Hussein
La pâte est blanche, le charbon est noir. Dans la vidéo 2001-2008 Ajeeneh (Pâte) Hannan Abu-Hussein pétrit et se couvre de pâte comme si elle était prête à s’endormir dans son étreinte douce et chaleureuse. Dans une vidéo placée à côté de Ajeeneh Ajeeneh Intitulé Mashara (Noir) à partir de 2017, on la voit briser de gros blocs de charbon en petits fragments et enduire son visage de suie. Les deux performances se déroulent dans un espace qui évoque une maison, ou peut-être une cuisine, où le carburant est brûlé et le pain est cuit. lire l’article entier...
La minorité palestinienne israélienne a de bonnes raisons de craindre le plan de Trump
La décision de l’administration Trump de donner un feu vert à l’annexion des colonies illégales en Cisjordanie occupée a fait la une des journaux la semaine dernière. Mais le soutien des États-Unis à une proposition connexe, également chérie par l’extrême droite israélienne, a été beaucoup moins remarqué. lire l’article entier...
                                               
Un document israélien secret révèle un plan pour empêcher les Arabes de posséder leurs terres
Un document non scellé après 60 ans révèle les intentions secrètes du gouvernement israélien derrière l’imposition d’un gouvernement militaire aux citoyens arabes du pays en 1948 : non pas pour renforcer la sécurité, mais pour assurer le contrôle juif de la terre.
lire l’article entier...

COMMUNAUTÉS SOLIDAIRES
                                               
Partenariat entre les communautés arabes et juives pour construire une société partagée :
le modèle Givat Haviva

Sous la direction de l'universitaire Ran Kuttner, Givat Haviva vient de publier un nouveau livre en hébreu et en arabe qui présente une exploration approfondie du programme Communautés solidaires. Au cours de la dernière décennie, Shared Communities a été le programme phare de Givat Haviva, développé et mis en œuvre pour promouvoir le partenariat et l’égalité à un moment d’insatisfaction vis-à-vis de la « coexistence » et d’une préférence pour relever les défis de la construction et le maintien d’une société commune en Israël. Le livre présente un modèle théorique et pratique sous la forme d’un programme multicouches qui facilite les partenariats durables entre les couples de communautés juives et arabes voisines, dirigées par les autorités locales, comme une base pour développer un concept de partage régional.
Le livre sera présenté lors d’une conférence à l’Université de Haïfa le 22 avril, avec des universitaires de haut niveau d’Israël et de l’étranger. Une traduction anglaise du livre est en cours. En attendant, la version hébraïque Ici comprend un résumé de deux pages en anglais aux pages 12-13.
                                                                   
                       
Environnement 
L’année 2020 a commencé par deux événements d’une importance majeure en ce qui concerne l’environnement dans la région de Wadi Ara. Une réunion publique exposant le Plan de liaison forestière pour les communautés de Wadi Ara a eu lieu à Maale Iron le 29 janvier, en présence de représentants des municipalités arabes et juives de la région, au cours de laquelle des responsables du Fonds national juif (JNF) ont présenté leur schéma directeur pour la région de Wadi Ara aux hauts fonctionnaires de la région. Deux projets environnementaux dirigés par Givat Haviva ont été présentés comme des modèles inspirants pour travailler en collaboration avec les écologistes de la région. Le lendemain, une visite de Nahal Barkan a fait la promotion d’un projet environnemental initié par les membres de l’association régionale dans la zone entre Kafr Qara et Mu’awiya. Parmi les participants figuraient des représentants des autorités de drainage du Carmel et de la JNF, Kafr Qara, Basma, Arara-Ara, l’association, et Givat Haviva, qui ont pris des décisions importantes pour la mise en œuvre du projet.
                       
Entreprise 
Une réunion du Comité exécutif du Forum régional des entreprises s’est tenue avec la participation de Riyad Kabha, Yaniv Sagee et Samer Atamneh, pour préparer le lancement officiel de ce Forum lors d’une conférence qui se tiendra à la fin mars 2020. Environ cent cinquante patrons d’entreprises arabes et juives de la région seront invités à la conférence. Celle-ci présentera le projet d'intégration du secteur privé dans le cadre de Givat Haviva afin de construire une société solidaire dans la région.
ÉDUCATION
                       
LES ENFANTS ENSEIGNENT AUX ENFANTS
Des réunions séparées et un certain nombre de réunions communes ont eu lieu dans les écoles de chacune des neuf couples de classes du programme. Année après année, les écoles expriment une grande satisfaction vis-à-vis de ce programme et il apparaît souhaitable d’ouvrir une nouvelle paire d’écoles l’année prochaine.  La plupart des séances communes portaient sur les composantes culturelles et identitaires des groupes. Les animateurs et les participants ont noté l'importance de ces réunions qui ont créé des liens personnels et de groupe.
                       
HEART TO HEART
Le projet de suivi annuel de la délégation canadienne 2019 a eu lieu le 12 novembre, dans le cadre des activités annuelles de la conférence de Givat Haviva, dirigée par la coordonnatrice du programme, Samira Assi. Les diplômés de la délégation 2019 ont préparé et animé trois ateliers dynamiques pour les élèves de Troisième année des villes voisines de  Pardes Hanna et Kafr Qara, leur racontant comment l’expérience a influencé leur propre sentiment d’identité, créant un lieu pour que les élèves puissent poser des questions difficiles, et permettant un dialogue profond et intime en petits groupes et deux à deux. Le but était de combattre les stéréotypes et les préjugés négatifs entre différents groupes de jeunes, et de montrer un exemple personnel de vie et de responsabilité partagées.
Du 9 au 10 janvier, 60 anciens élèves représentant les 9 anciennes délégations de Heart to Heart se sont réunis pour la conférence annuelle en une journée très complète d’ateliers, de réseautage, de renforcement des capacités et de plaisir pour ces leaders motivés de la société solidaire.
                       
LEV
Le programme d’apprentissage conjoint de Givat Haviva, Learning Together, ou Lev, poursuit ses activités cette année, jumelant des classes juives et arabes des écoles voisines pour des projets d’apprentissage partagés. Trois paires de classes se sont réunies à Givat Haviva au cours du dernier mois lors de rencontres organisées, afin d’apprendre à se connaître et commencer leurs projets en se sentant à l’aise de se rendre visite. Les échanges ont commencé, donnant aux élèves l’occasion de voir l'environnement de l’autre en direct et de voir davantage d'aspects de leur région.
                       
Rencontres
Les programmes des Rencontres des jeunes se poursuivent cette année,  de nombreux groupes de jeunes juifs et arabes de tout le pays sont venus à Givat Haviva pour participer à des séminaires d’un et deux jours, qui sensibilisent aux questions de l’espace public partagé et à son importance dans la construction d’une société solidaire.
LEADERSHIP DES JEUNES - À TRAVERS LES YEUX DES AUTRES
Les participants à Through Others' Eyes, notre programme conjoint de photographie pour les jeunes juifs et arabes, se sont réunis pour leur premier séminaire éducatif conjoint - 48 heures de rencontre intensive dirigée par la coordinatrice du programme Tau Sagee et la diplômée du programme Zayna Abu Zarqa. Photographies du séminaire Ici.
ÉGALITÉ DES SEXES
                       
Le 12 décembre 2019, Givat Haviva a de nouveau organisé une conférence Women Making Social Change, dans ce qui est devenu une tradition annuelle. La conférence était dirigée par Anhar Masarwa, directrice de la programmation des femmes à Givat Haviva, et Sharon Rufa Ophir, directrice adjointe du conseil local de Kiryat Tivon et journaliste. La conférence a réuni des femmes arabes et juives, des femmes laïques, religieuses, ultra-orthodoxes juives et musulmanes, des dirigeants d’organisations de femmes et le public intéressé. La conférence a abordé des sujets de préoccupation pour les femmes, y compris les violences sexistes, l’inégalité des revenus, l’éducation, la représentation et les pratiques d’exclusion, et comprenait à la fois des présentations d’experts et des discussions participatives en petit groupe. Ensemble, les participants ont signé une pétition appelant les partis avant les élections à mettre ces questions dans leur plate-forme et à prendre des mesures pour les mettre en œuvre.
ART

L’exposition la plus récente de la Galerie d’art Givat Haviva était My Body - Soul - Honor - Property, une exposition solo de Hannan Abu-Hussein.
L’exposition était la troisième d’une trilogie présentée à la Galerie au cours de l’année écoulée, sur le thème de la protestation des femmes contre la règle du pouvoir et de l’autorité de la société masculine - dans la société juive, dans la société arabe, dans le monde. Les artistes de cette trilogie, Abu Hussein en particulier, se rendent tous compte que c’est la situation des femmes, encore, même dans les années 2020.  Ici.
                                                                   

ENGAGEMENT DANS LA VIE PUBLIQUE

La Conférence annuelle de Givat Haviva sur la société solidaire a eu lieu le 12 novembre 2019, célébrant le 70e anniversaire de Givat Haviva et présentant la Feuille de route éducative de l’organisation pour une société solidaire. La journée a commencé par un happening éducatif de la Société solidaire avec 400 élèves et enseignants représentant tous les programmes d’éducation de Givat Haviva, y compris l’attribution d'un prix pour le Concours vidéo du programme d’enrichissement de la langue hébraïque Yihyeh B’seder . Malgré les alertes aux missiles le jour de la conférence et l'annulation de la plupart des événements publics dans le pays, toutes les écoles prévues se sont présentées avec enthousiasme, et la conférence et l’éducation se sont déroulées selon le programme, dans l’îlot de paix qu'est Givat Haviva.
La conférence elle-même, en la présence de membres de la Knesset et d'experts sur la société solidaire venus des États-Unis, a été suivie de sessions interactives en petits groupes offrant un regard en profondeur sur les nombreux programmes de Givat Haviva, les défis et les leçons apprises en cours de route des réalisations jusqu’à ce jour.
La conférence officielle a été suivie d’un sing-along en trois langues pour célébrer les 70 ans d’activité éducative de Givat Haviva en promotion d’une société juste et équitable en Israël.
Le programme de la conférence peut être consulté Ici.
                               
ÉMANCIPATION

YIHYEH B’SEDER
Le programme d’enrichissement de la langue hébraïque de Givat Haviva, Yihyeh B’seder, qui amène des enseignants juifs dans les collèges arabes pour y enseigner l’hébreu parlé et la culture hébraïque, continue de croître. Nous avons maintenant 82 enseignants dans 119 écoles de cinq districts, touchant plus de 32 000 élèves. La direction du programme a entrepris de visiter les écoles participantes, d’observer les classes et de parler avec les enseignants et directeurs d’école. Bon nombre de ces visites sur place sont accompagnées de hauts fonctionnaires du
Ministère de l’Éducation : nous mettons l'accent sur nos bonnes relations avec le ministère qui a permis l’expansion du programme au stade actuel et financera sa mise en œuvre complète à l’avenir.
Les enseignants du programme ont assisté en janvier au premier séminaire de l’année à Givat Haviva , avec un atelier sur la gestion des salles de classe animé par le chef du département Pédagogie de l’Université de Haïfa.
Lors du Happening éducatif du 12 novembre, des prix ont été décernés pour les meilleures vidéos en hébreu créées par les élèves du programme, et les classes gagnantes ont bénéficié d’une performance de stand-up en hébreu et en arabe combiné. Cette année, de nombreuses écoles ont déjà organisé au premier trimestre des activités spécifiques parrainées par le programme. Les enseignants ont célébré de diverses façons la fin du trimestre avec leurs élèves  - y compris la découverte de la fête juive de Chanukah à travers ses diverses coutumes et aliments. Les élèves ont dévoré des beignets, allumé des bougies, fait tourner des toupies et joué à des jeux sur des thèmes de l’obscurité et de la lumière.
                                                                   

BARA’EM HI-TECH
Le programme "Bara’em Hi-Tech", qui donne aux lycéens arabes prometteurs, dont beaucoup sont issus de milieux défavorisés, la possibilité de suivre des cours de licence en informatique alors qu’ils sont encore au lycée, a inauguré sa cinquième année d'exercice en novembre. Cette année, nous avons lancé un nombre record de trois groupes de première année avec 118 étudiants, en plus de 37 étudiants en deuxième année à Givat Haviva. Environ 200 étudiants sont inscrits au programme dans l’ensemble, et nos premiers diplômés du cursus complet de cinq ans sont attendus à la fin de cette année scolaire.
Cette année, nous avons distribué pour 81 190 NIS (21 000 Euros) de bourses d’études, décernées sur la base du statut socio-économique et du niveau de réussite de l'élève. Le 25 décembre, notre première visite à l'extérieur s'est déroulée chez Check Point à Tel Aviv, et la deuxième le 9 janvier au siège de Google Israël à Haïfa, donnant aux étudiants un aperçu de la vie au travail dans le monde de la haute technologie.
                                                                   

ETGARIM (EN)
Dans le cadre du programme «Défis : promouvoir le système d’éducation informelle dans la société arabe » et dans le cadre de la mise en œuvre de la décision 922 du gouvernement du 30 décembre 2015, le Directeur des affaires sociales et de la jeunesse du Ministère de l’Éducation cherche à financer les autorités locales, arabes et bédouines, pour l'établissement et la mise en oeuvre d’un plan directeur officiel pour le développement, la promotion et l’institutionnalisation d’un système d’éducation informel en fonction des besoins des publics : enfants, jeunes et la communauté en général.
Le programme a prévu des projets dans 3 domaines principaux :
- L’émancipation et le leadership des jeunes
- Loisirs
- Compétences professionnelles
Givat Haviva s'est saisi de cet objectif et a développé six programmes agréés qui répondent aux besoins des jeunes arabes.
Nous avons commencé à mettre en œuvre ces projets pour l’année en cours au début octobre, avec pour objectif de toucher les jeunes arabes dans les localités, afin d’enrichir les activités informelles qui leur permettent de s'émanciper. Nous avons également reçu l'agrément pour un programme d’intégration, appelé « Vaisseaux Connectés », conçu pour les élèves ayant des besoins spécifiques.  
                                                                   
INTERNATIONAL
                       
Le Lycée international de Givat Haviva cherche à transformer le Moyen-Orient et au-delà, en développant un réseau de futurs leaders qui travailleront ensemble pour parvenir à une société solidaire et à un avenir durable et juste.. LIRE LA LETTRE D’INFORMATION COMPLÈTE (Attention : en anglais ou traduction automatique)
                       
DÉPARTEMENT INTERNATIONAL
Le Département international a commencé la nouvelle année avec 18 visites de groupes pour une journée et un groupe de Birthright Plus pour une durée plus longue. Ce dernier était constitué de diplômés du programme "Birthright", qui ont choisi de prolonger de 4 jours leur séjour en Israël afin d'étudier le thème de Juifs et Arabes en Israël sous les auspices de Givat Haviva. Pendant le séminaire, ils ont été exposés à la culture arabe lors de réunions discutant de divers sujets, y compris la langue, l’écriture et la nourriture. Les participants ont fait des visites éducatives à Barta’a, Mishmar HaEmek et Sakhnin et ont discuté du conflit sur le plan personnel et collectif.
LANGUE ET CULTURE ARABE

L’Institut d’études arabes a lancé cette année un programme hors campus pour rendre les études en langue arabe accessibles aux gens de tout le pays. Vingt-six groupes ont été ouverts, avec environ 300 étudiants. Il s’agissait notamment de groupes professionnels qui ont reçu des cours adaptés à leurs besoins spécifiques : travailleurs sociaux, animateurs de dialogue, Institut Arava, kibboutzim et moshavim depuis le Nord jusqu'aux sites du Néguev. Les cours se déroulent en face à face, en utilisant l’approche éprouvée de Givat Haviva pour apprendre la langue parlée et faire connaissance avec la société arabe. Nous sommes impatients d’étendre cette activité importante en 2020. Cela s'ajoute bien sûr aux 150 étudiants qui apprennent l’arabe ici sur le campus de Givat Haviva.
DÉPARTEMENT D’HISTOIRE ET ARCHIVES
                                               
Le livre de Tal Elmaliach, "Hakibbutz Ha’artzi, Mapam, and the Demise of the Israeli Labor Movement", a été publié en anglais, fournissant un ajout substantiel à la bibliographie anglaise sur le mouvement. La traduction du livre a été rendue possible avec le soutien de la Fondation Havatzelet et du Département historique de Hashomer Hatzair (Yad Yaari et Moreshet).


Soyez forts et courageux ! est la devise de Hashomer Hatzair







Commentaires